« Sharko » – Franck Thilliez

Lu en : Mai 2017

CVT_Sharko_9339Enfin, après des semaines d’attente, j’ai pu lire quel sort réservait l’ami Thilliez à Lucie & Franck, le couple mythique du 36, quai des Orfèvres !

S’agissant d’une série, il est clair qu’il vaut mieux connaître toute l’histoire pour réellement comprendre les tenants et aboutissants des décisions de chacun. Cependant, je pense qu’il est possible de le lire indépendamment, ne serait-ce que pour suivre l’enquête palpitante, mais on perdrait vraiment en intensité si on ne connaissait pas « intimement » Lucie Hennebelle & Franck Sharko, et même Nicolas Bellanger, l’un de leur collègue au passé lui aussi tourmenté.

Le thème est connu d’entrée de jeu, puisque directement annoncé dans le résumé : Lucie, en dehors du protocole policier, va tuer un homme. Pour la protéger, Franck falsifie la scène de crime et s’arrange pour que son équipe récupère l’enquête. Donc, à la minute où, dans les premiers chapitres, Lucie descend les marches d’une cave bien glauque, on a envie de lui hurler « Mais non, Lucie, ne fais pas ça !! Tire-toi vite fait !!! » Mais c’est trop tard ! Avant elle, on sait qu’elle est en train de sceller son destin !

Lorsque leur équipe récupère l’enquête après quelques tours de passe-passe rondement mené par un Sharko déterminé, on comprend très vite que derrière cette mort s’en cachent beaucoup d’autres (pas du fait de Lucie, bien sûr !!). Cruauté, machination, sectes de l’ombre, folie meurtrière… Tous les ingrédients sont réunis pour nous plonger au cœur de l’horreur.

Mais, si l’idée de récupérer l’enquête était bonne, il n’en reste pas moins que l’équipe n’est pas composée seulement de Lucie et Franck. Et il est bien connu que le crime parfait n’existe pas, d’autant plus quand c’est l’une des meilleures équipes du 36 qui a la charge de le résoudre…

On va trembler pour Lucie et Franck, alors que pour un quidam, on se serait seulement dit qu’un meurtre valait bien un séjour derrière les barreaux ! Et c’est une nouvelle fois la polémique de la justice qu’on va rouvrir dans notre propre conscience, sujet que j’avais récemment déjà rouvert en introspection avec le « Toxique »  de Niko Takian !

Au final, je ne peux pas en dire plus sans spoiler, donc je m’arrête là pour les commentaires sur l’histoire mais je me permets d’ajouter que cette lecture, haletante à souhait, m’a encore une fois énormément séduite ! Même si je dois avouer avoir à certains passage clairement retroussé le nez de dégoût ! (Le passage sur le bio-art m’a franchement collé la gerbe).

J’ajoute encore que, si j’ai trouvé les deux derniers tomes de la saga un peu moins prenant, j’ai clairement retrouvé la dynamique propre à la trilogie initiale (Le syndrôme E, Gataca, Atomka) et j’ai a-do-ré ! (Rien que ça !) Sharko porte bien son nom parce que c’est l’histoire d’un homme qui n’est pas juste un flic, mais qui n’est pas juste un homme non plus !

Ceci dit, faudrait peut-être rappelé à Franck Thilliez que certains de ses lecteurs sont cardiaques car j’ai vraiment vécu de gros coups de stress !

Heu, et si vous concluez qu’éventuellement, parler de mon cœur fragile pourrait suggérer que j’ai versé ma petite larme à la fin… C’est même pô vrai…

Publicités

Une réflexion sur “« Sharko » – Franck Thilliez

  1. Ping : « Du feu de l’enfer » – Sire Cédric – Mes Lectures du Dimanche

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s